Baromètre politique (avril 2020) : édition spéciale COVID-19

La vague d'avril du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 26 au 30 mars 2020.
Voir le rapport Contactez-nous
Baromètre politique
Emmanuel Rivière
Emmanuel
Rivière

CEO France, Division Public

Contactez-nous

L’édition spéciale COVID-19 du baromètre Kantar-onepoint pour le Figaro Magazine mesure la confiance dans le couple exécutif pour gérer l’épidémie de coronavirus qui frappe actuellement la France, ainsi que le jugement porté sur l’attitude de différentes personnalités politiques françaises et étrangères face à la crise.

Notre enquête a débuté le 26 mars alors que la France rentrait dans son 11e jour de confinement et que 1696 décès avait été comptabilisés depuis le début de l’épidémie et a été clôturée le 30 mars, après un week-end qui a vu le nombre de décès passer à 3000. Dans ce contexte particulièrement incertain, les Français sont extrêmement partagés quant à la confiance qu’ils accordent au couple exécutif pour gérer cette crise.

Une confiance partagee dans le couple executif pour gérer l’épidémie de coronavirus

Dans un contexte de crise sanitaire aiguë, où les polémiques sur la pénurie des masques, de médicaments ou de matériaux de protection se multiplient, la confiance des Français envers le couple exécutif est partagée. Ils sont47% à déclarer avoir confiance en Emmanuel Macron (contre 47% pas confiance) et 45% en Edouard Philippe (contre 48% pas confiance) pour gérer l’épidémie de coronavirusqui frappe actuellement la France.

Bien loin d’une « Union nationale », le niveau de confiance varie fortement selon la préférence partisane des personnes interrogées, avec des sympathisants de la France Insoumise et du Rassemblement national qui se montrent particulièrement critiques envers le gouvernement. Chez les sympathisants la France Insoumise, plus de deux tiers déclarent ne pas avoir confiance en Emmanuel Macron (69%) et 80% ne pas avoir confiance en Edouard Philippe. Un manque de confiance partagé avec les sympathisants du Rassemblement national dont 77% affirment ne pas avoir confiance dans le président de la République et 79% dans le Premier ministre pour gérer l’épidémie de coronavirus.

A l’inverse, la confiance dans le couple exécutif est portée principalement par les sympathisants LaREM, à 95% pour Emmanuel Macron et 94% pour Edouard Philippe, et dans une moindre mesure, par les sympathisants EELV (64%).

Le jugement sur L’attitude de personnalités politiques françaises et étrangères

Dans cette édition spéciale du baromètre, les Français interrogés étaient invités à qualifier l’attitude de 33 personnalités politiques du gouvernement français, de la scène politique nationale et internationale face à la crise du Coronavirus.

Dans l’ensemble, leur jugement est assez sévère.Pour ces 33 personnalités politiques, la part des Français estimant qu’elles ont une « bonne attitude » n’est supérieure à celle estimant qu’elle est « mauvaise » que pour seulement 3 d’entre elles : Angela Merkel, Olivier Véran et Jérôme Salomon. Particulièrement exposé, le Ministre de la Santé Olivier Véran est en effet la personnalité du gouvernement pour laquelle la plus forte proportion de Français considère que son attitude est la « bonne » (27%). Il est suivi du Ministre de l’économie Bruno Le Maire (18%). Christophe Castaner et Jean-Michel Blanquer ne se positionnent qu’en 6e et 7e position parmi les personnalités politiques françaises avec respectivement 16% et 15% de « bonne attitude ». De plus, le jugement porté sur l’attitude de Muriel Pénicaud et d’Elisabeth Borne se partage entre une attitude « ni bonne, ni mauvaise », une « mauvaise attitude » et une forte proportion de personnes qui ne se prononcent pas ou ne connaissent pas ces personnalités. Le regard porté sur la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye est en revanche légèrement plus critique (40% « mauvaise attitude », 30% ne se prononcent pas ou la connaissent pas et seulement 6% « bonne attitude »).

Agnès Buzyn, quant à elle, est la personnalité politique française avec laquelle les Français sont le plus sévère : ils sont 46% à estimer que son attitude face à la crise du Coronavirus a été « mauvaise » (6% « bonne »).

Du côté de l’opposition, l’attitude de Xavier Bertrand est perçue comme « bonne » par 14% des Français, « mauvaise » par 15% et « ni bonne, ni mauvaise » par 38%. Les Français se montrent plus sévères à l’égard de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon dont les attitudes sont jugées « mauvaises » par respectivement 37% et 34% des personnes interrogées.

Enfin parmi les personnalités politiques étrangère testées, les Français se montrent assez positifs à l’égard d’Angela Merkel dont l’attitude est jugée « bonne » par 35% et « mauvaise » par 14%. En revanche ils sont très critiques à l’égard de Donald Trump (dont l’attitude est jugée « mauvaise » par 66% des Français) et dans une moindre mesure de Boris Johnson (47%).

Enquête Kantar-onepoint réalisée du 26 au 30 mars 2020, pour Le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en ligne. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Contactez-nous