Baromètre politique (décembre 2020) : le niveau de confiance s'érode légèrement à l'égard de la tête de l'exécutif

Cette nouvelle vague du baromètre Kantar-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée du 25 au 30 novembre 2020, après un mois de confinement et juste après l’allocution télévisée du président de la République du 24 novembre concernant la suite du confinement et les mesures prévues pour les fêtes de fin d’année.
Voir le rapport Contactez-nous
Baromètre politique
Emmanuel Rivière
Emmanuel
Rivière

CEO France, Division Public

Contactez-nous

A l'annonce des mesures d'allègement du confinement, une confiance en très léger recul envers le Président de la République

Malgré une évolution favorable de la situation sanitaire, les Français restent particulièrement pessimistes : plus des trois quarts estiment que les choses ont tendance à aller plus mal (76%, +3 points). Dans ce contexte, après plusieurs semaines de confinement, et alors qu’Emmanuel Macron n’a annoncé qu’une levée progressive des restrictions sanitaires, la confiance envers ce dernier est en un léger recul (38%, -2 points), après la forte hausse du mois dernier. Ce niveau de confiance envers le locataire de l’Elysée se maintient néanmoins à un niveau élevé, le second plus haut depuis 2 ans, soit un niveau au-dessus de ceux observés pour ses prédécesseurs Nicolas Sarkozy (24%) et Français Hollande (35% après une forte hausse liée aux attentats de 2015)

Dans le détail notons que le niveau de confiance des jeunes âgés de moins de 25 ans se dégrade fortement ce mois-ci (33%, -9 points), alors que ces derniers ont été à plusieurs reprises cités par le Président comme étant parmi les principales victimes des mesures de confinement.

A l’inverse, les sympathisants de La République en Marche, affichent ce mois-ci un regain de confiance important à l’égard du président de la République (91%, +9 points), alors que cette même confiance s’érode chez les sympathisants de la plupart des forces politiques, notamment les Républicains (44%, -9 points).

A Matignon, la confiance envers Jean Castex se maintient à un niveau faible. Après une légère embellie le mois dernier, le Premier ministre enregistre de nouveau une légère baisse avec 30% des Français qui lui font confiance (-2 points). Notons qu’il enregistre une baisse importante auprès des sympathisants de La République en Marche (70%, -6 points) dont une large majorité continue toutefois de lui faire confiance.

Baisse de la confiance pour les membres du gouvernement les plus exposés

Après une embellie le mois dernier, les cotes d’avenir de plusieurs membres du gouvernement marquent le pas. Il s’agit notamment des membres les plus exposés : Olivier Veran (23%, - 3 points) au ministère de la Santé, Jean-Michel Blanquer (15%, -6 points) à l’Education nationale et Gérald Darmanin à l’Intérieur (15%, -3 points : l’enquête a été conduite au moment de la diffusion de la vidéo montrant le passage à tabac de Michel Zecler par des policiers).

La baisse de confiance envers ces trois ministres est particulièrement importante auprès des sympathisants de La République en Marche, notamment pour Gérald Darmanin (-9 points auprès des sympathisants LREM) et Jean-Michel Blanquer (-14 points).

En haut du classement, l’ancien ministre de l’écologie Nicolas Hulot reprend la 1ère place (42%, +2 points) au détriment de l’ancien Premier ministre Edouard Philippe (38%, -3 points). Edouard Philippe demeure la personnalité préférée des partisans de La République En Marche (71%) malgré une légère baisse (-2 points). Nicolas Sarkozy redevient quant à lui la personnalité préférée des sympathisants des Républicains (67%, +15 points) au moment où il est au cœur de l’actualité judiciaire.

Enquête réalisée du 25 au 30 novembre 2020, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de KANTAR. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Contactez-nous