Baromètre politique (avril 2021) : la défiance à l’égard du Président de la République augmente a nouveau

Cette nouvelle vague du baromètre Kantar Public - onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée les 28 et 29 mars 2021, dans un contexte sanitaire de plus en plus tendu, avant l’annonce potentielle de mesures de confinement plus strictes.
Voir le rapport Contactez-nous
Baromètre politique
Emmanuel Rivière
Emmanuel
Rivière

Directeur des études internationales et du Conseil politique, Kantar Public

Contactez-nous

Un niveau de confiance qui se dégrade pour le Président de la République

Après deux mois de relative amélioration, la cote de confiance d’Emmanuel Macron auprès des Français se détériore : 58% d’entre eux ne lui font pas confiance pour résoudre les problèmes qui se posent en France (+4 points par rapport au mois dernier), dont 34% qui ne lui font « pas du tout » confiance (+5 points).

La défiance à l’égard du président de la République augmente principalement auprès des plus âgés (58%, +6 chez les 65 ans et plus), des catégories socio-professionnelles supérieures (57%, +8), mais également des sympathisants de la France Insoumise (89%, +14) et d’Europe Ecologie les Verts (65%, +16). Un regain de confiance est à l’inverse observable chez les sympathisants du Parti socialiste (35%, +5).

La confiance à l’égard de Jean Castex recule également mais de manière moins marquée : 30% des Français lui font confiance (-2 points en un mois) et 62% pas confiance (+1 point). Sa cote de confiance se renforce chez les plus âgés (37%, +4), mais aussi chez les sympathisants de gauche (24%, +6), de la République en Marche (79%, +4) et des Républicains (43%, +5). Depuis sa nomination, la cote de confiance du Premier Ministre est ainsi relativement stable, à un niveau bas.

Une cote d’avenir stable pour Édouard Philippe et Olivier Véran 

Édouard Philippe conserve la première place de notre classement des personnalités politiques : 45% des Français (-1 pt) souhaitent lui voir jouer un rôle dans les mois ou les années à venir. Il devance Nicolas Hulot (2ème de notre classement) de 10 points.

Au sein du gouvernement, les cotes d’avenir d’Olivier Véran (29%, =) et de Jean-Yves le Drian (22%, +1) restent stables tandis que celles de Roselyne Bachelot (26%) – hospitalisée depuis mercredi 24 mars pour le Covid-19 – et de Bruno le Maire (26%) baissent (respectivement -5 et -3 points par rapport à mars). À l’inverse, celle de Éric Dupond-Moretti continue de progresser (23%, + 2, soit +4 points en deux mois).

Après une baisse notable le mois dernier (-6 points), la popularité de François Bayrou s’améliore (17%, +4).

Dans l’opposition, les cotes d’avenir se maintiennent ou s’améliorent, notamment à droite : Xavier Bertrand (28%) – qui a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle mercredi 24 mars – gagne trois points par rapport à la dernière vague, tout comme François Baroin (23%), Valérie Pécresse (23%) et Christian Estrosi (16%). Nicolas Dupont-Aignan voit pour sa part sa cote d’avenir augmenter de 6 points par rapport à mars (18%). À gauche, Arnaud de Montebourg (18%) et Yannick Jadot (15%), gagnent tous deux 4 points.

Enquête réalisée du 28 au 29 mars 2021, auprès d’un échantillon national de 1 000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, en ligne. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence et région).

Contactez-nous