PR Report - 17 avril 2020


Cette semaine, le PR Report vous présente le recours à l’influenceur virtuel Knox Frost, une grande première pour l’Organisation Mondiale de la Santé. Nikon lance de son côté la campagne #CreateYourLight pour égayer le confinement. Plus généralement, analyse et veille media sont plus essentielles que jamais pour les marques.
17 avril 2020
Gwenaëlle
LEPELTIER

Chef de Projet Editorial - Revues de Presse

Ambre
LIMOUSI

International News Editor

Covid-19 : l’OMS fait appel à un influenceur virtuel pour partager les bonnes pratiques

L’OMS continue à faire appel aux créateurs de contenu pour sensibiliser les millennials et la Génération Z à la crise sanitaire, indiquent Adweek et Les gens d’internet.

Le 16 mars, l’OMS et Instagram avaient demandé au créateur de contenu Seth, alias « Dude with sign », d’informer sa communauté sur l’épidémie de Covid-19, rappellent Les gens d’internet. Le 3 avril, l’organisation a fait appel à Knox Frost, un influenceur virtuel qui compte plus d'un million d'abonnés sur Instagram et aide à solliciter des dons et à faire connaître les bonnes pratiques pour lutter contre le virus (distanciation sociale, le lavage des mains…).

La décision de l’OMS de recourir à un influenceur virtuel est une première pour une organisation philanthropique, selon Ryan Detert, PDG d'Influential, basé à Los Angeles, qui a mené la campagne pro-bono pour le « COVID-19 Solidarity Response Fund » de l'OMS, précise Adweek. Il était « logique d'utiliser Knox Frost pour cette campagne car il est une grande voix pour la Génération Z et les millennials », explique M. Detert. « Nous avons également réalisé qu'un influenceur virtuel participant à une campagne en faveur du bien social pouvait générer beaucoup d'excitation et d'attention », souligne-t-il.

Internet Matters critique pourtant les influenceurs virtuels, affirmant qu'ils peuvent semer la confusion chez les jeunes, en particulier chez les enfants. L’organisation affirme notamment que les créateurs de ces personnages ne sont pas toujours transparents sur leurs motivations. M. Detert ne voit pas les choses de cette façon, et note que même le géant de la restauration rapide KFC a lancé un colonel Sanders virtuel. « Les influenceurs de CGI sont bénéfiques car ils constituent le moyen le plus contrôlé de diffuser des informations » pour toucher la jeune génération, précise-il.

Grâce à leur travail avec l’OMS, les créateurs du personnage entendent notamment combattre les fakes news. Et, même si Knox Frost n'est pas réel, ses postes s'appuient sur des questions authentiques comme l'anxiété, la solitude et la santé mentale, affirme Adweek.

Très active sur les réseaux sociaux, l’OMS s'est également associée à d’autres créateurs de contenus – comme Facebook, Google, LinkedIn, Pinterest, Snapchat, Tencent et TikTok – pour diffuser des messages directs et impartiaux sur le virus. Les vidéos sont à retrouver via le hashtag #SafeHands, soulignent Les gens d’internet.

Nikon lance #CreateYourLight pour égayer le confinement

Pour encourager les photographes et les passionnés de photo à partager, de façon positive et créative, leur vie en confinement, Nikon a lancé, le 1 er avril, sa nouvelle campagne #CreateYourLight. Une info relayée par CB News et Presse Agence.

Le projet #CreateYourLight est ouvert à tous les photographes, quel que soit leur niveau, leur style et l’équipement dont ils disposent. Ces derniers sont encouragés à prendre des photos chez eux, en étant aussi créatifs que possible dans leur environnement.

Pour nourrir l’inspiration de sa communauté, Nikon collaborera également, toutes les deux semaines et sur son compte Instagramavec des photographes professionnels, les ambassadeurs de la marque et les membres de la Nikon School, afin de partager des conseils et astuces et de tirer le meilleur parti de la prise de vue à la maison.Le photographe anglais Neil Freeman a ainsi partagé, sur la chaîne YouTube de Nikon France, quelques conseils pour jouer avec les différentes lumières naturelles.

Les images les plus marquantes seront mises en avant dans de stories ou des posts ou feront, pourquoi pas, l’objet d’un article sur le Nikon Mag.

Face à l’évolution de nos comportements, analyse et veille media sont plus essentielles que jamais

Un sondage Viavoice pour Libération montre que les Français aspirent à une nouvelle société post-Covid-19, avec relocalisation de la production en Europe et protection des services publics. Interrogés sur le dépassement de la société de marché, 69% des Français jugent nécessaire de « ralentir le productivisme et la recherche perpétuelle de rentabilité », par exemple au mépris de la santé des travailleurs, et 70% de « réduire l'in­fluence de la finance et des actionnaires sur la vie des entreprises ». Autant d'affirmations qui ne sont plus l'apanage des seuls électeurs de gauche.

Pour WPP France, les marques doivent analyser les changements en cours dans la société pour définir de nouveaux leviers d'engagement, et trouver un équilibre inédit entre leur vocation première et les attentes nouvelles du public, rapportent Le Figaro et le Journal du Net. Pour Mathieu Morgensztern, de WPP France, la crise du coronavirus est ainsi l'occasion pour les entreprises de scruter les changements de comportements afin d'amorcer ou d'accélérer la mise en place de nouvelles solidarités. La responsabilité sociétale étant une composante clé de la réputation des organisations, elle est plus que jamais moteur de la performance à venir, selon Mathieu Morgensztern. Les initiatives des marques qui ont choisi de s'engager, ajoute-t-il, contribueront à modifier positivement la relation qu'elles entretiennent avec les consommateurs. Ainsi, par exemple, les initiatives d’Auchan, Carrefour, Decathlon et Total ont été appréciées, note CB Expert.

Les études de marchél’analyse et la veille media sont donc plus essentielles que jamais, précise Kantar, tout en rappelant que le maintien du contact avec les journalistes et les influenceurs est primordial dans le cadre des campagnes de communication.