Social Report - 29 mai 2020

Cette semaine, le Social Report vous présente l’arrivée de Facebook Shops, une fonctionnalité majeure pour la firme de Mark Zuckerberg qui veut faciliter l’e-commerce sur Facebook et Instagram. Instagram teste par ailleurs un sticker Challenge, popularisé par TikTok, pour concurrencer ce dernier. Profitant du confinement, Netflix gagne, quant à lui, deux fois plus d'abonnés que prévu au premier trimestre, mais se veut prudent pour la suite.
29 mai 2020
Master
Gwenaëlle
LEPELTIER

Chef de Projet Editorial - Revues de Presse

Facebook se développe dans l’e-commerce

Alors que les ventes en ligne explosent en raison du coronavirus, Facebook poursuit sa mue vers l’e-commerce, et fait un pas supplémentaire vers la construction d'une super-app sur le modèle du chinois WeChat, en lançant Facebook Shops, une fonctionnalité permettant aux marques de vendre et d'encaisser directement au sein de la plateforme. Dans un premier temps, cette possibilité sera donnée à 1 million de sociétés (sur les 160 millions présentes sur Facebook) retenues pour l'expérimentation.

Marques et petites entreprises pourront ouvrir gratuitement une boutique sur Facebook ou Instagram pour vendre leurs produits, avec un catalogue et une interface entièrement personnalisable« Notre but, c'est de faciliter le shopping et de faire en sorte que chacun, de la petite PME à la marque internationale, puisse utiliser nos applis pour entrer en contact avec les clients », explique Mark Zuckerberg dans un post de blog, comme le rapporteLes Echos. Les acheteurs pourront, quant à eux, poser leurs questions et suivre leurs commandes via Messenger, Instagram Direct ou WhatsApp.

Alors que les Gafam cherchent à profiter de l'essor de l'e-commerce pendant le confinement, Facebook – qui a mené plusieurs incursions dans l'e-commerce avec un succès pour l'instant limité – persiste et signe.

Dans une interview pour StratégiesFlorence Trouche et Séverine Six, respectivement Business Director et Head of Agencies & Business partners chez Facebook France, estiment que la crise a servi d'accélérateur à un écosystème digital dans lequel la plateforme a plus que jamais un rôle primordial à jouer. « La crise aura servi de passage direct vers la sophistication digitale », estime Florence Trouche. Séverine Six précise quant à elle que, du côté des agences, la crise du coronavirus va entraîner des changements profonds en termes de création et de médias. « Les contraintes inhérentes au confinement ont entraîné une créativité sans précédent. On se dirige vers un média planning qui va passer d'un temps long à un temps court tout en s'inscrivant dans une raison d'être, des actions et un rôle à long terme qu'attendent désormais les consommateurs des marques. La réactivité et l'agilité seront le pivot de la création de valeur dans les prochains mois », estime-t-elle.

Facebook Bluepint, le programme de formations et de certification à destination des marques, agences, PME et marketeurs, vient d’ailleurs de s’enrichir de 14 nouveaux cours gratuits. L’objectif, comme le rapporte Le Blog du Modérateur, étant d’aider les entreprises à choisir leurs canaux de médias sociaux, à définir leurs objectifs marketing ou encore à gérer un calendrier de publication en ligne.

Instagram teste un sticker Challenge pour concurrencer TikTok

Selon le Blog du Modérateur, le concept du challenge, popularisé par TikTok, est en cours de test sur Instagram sous la forme d’un autocollant, ou sticker, à ajouter en story. L’idée étant, non seulement de concurrencer TikTok, mais également de susciter davantage d’engagement de la part de la communauté.

Une fois appliqué, un hashtag #CHALLENGE apparaît dans la story et les utilisateurs sont invités à désigner un ou plusieurs de leurs amis à relever le défi. Les Instagrammeurs pourraient voir dans le moteur dédié à la recherche de Challenges, comme celui proposé pour les Gifs, un nouvel outil pour animer leur communauté. Ils pourraient par exemple prolonger la durée de vie de leurs Stories, aujourd’hui de 24 heures, en épinglant une série de défis à la une de leur profil.

Avec le confinement, Netflix gagne de nouveaux abonnés


Netflix, le numéro un mondial du streaming vidéo, a gagné deux fois plus d'abonnés que prévu au premier trimestre. Profitant du confinement, la plateforme a attiré 15,8 millions de nouveaux membres entre janvier et mars, un record encore supérieur à celui enregistré au premier trimestre de l'année dernière (9,6 millions), notent par exemple Les Echos.

Avec près de 183 millions d'abonnés dans le monde, Netflix renforce sa domination dans le secteur, nullement érodée par l'arrivée de nombreux concurrents ces derniers mois, dont Disney +. Plutôt fair play, Reed Hastings, le PDG de Netflix, tire son chapeau à Disney qui a gagné 50 millions d'abonnés en moins de cinq mois. « Je n'ai jamais vu une si bonne exécution de la part d'un acteur historique », déclare M. Hastings. En France, comme l’indique Business Insider, Netflix et Disney sont les services de streaming qui ont le plus profité du confinement.

Etant donné la concurrence accrue et l'incertitude qui règne sur la conjoncture économique, Netflix se veut toutefois prudent pour la suite de l'année, qualifiant de « temporaire » l’accélération du nombre d’abonnés ; le groupe s'attend d’ailleurs à un ralentissement de la croissance du nombre d'abonnés quand la vie sociale reprendra. 

Si Netflix ne peut se permettre de perdre le rythme de la production, il ne s'inquiète pas des probables retards de calendrier,note Business Insider« Nos films et séries prévus pour 2020 sont pour la plupart déjà prêts à diffuser ou en post-production », indique la plateforme.